14 Juillet 2015 : entre commémoration et animations

Sous un soleil très agréable, la célébration du 14 juillet a débuté par le défilé des associations accompagné par la fanfare, les porte-drapeaux, les pompiers et les élus.
DSC00004S’ensuivit un dépôt de gerbe au Monument aux Morts avec un discours rappelant les sacrifices des femmes et des hommes tombés pour la France, avant que la population soit invitée à partager le verre de l’amitié dans la salle Robert Chaboudé.DSC00020

A cette occasion, Hubert Arrouart a fait part à la population de son inquiétude par rapport aux différentes réformes territoriales en cours :
DSC00018 » Au 1er janvier 2014, nous avons eu l’obligation de dissoudre la Communauté de Communes des Sources de la Vesle pour nous regrouper avec la Communauté de la Région de Suippes. Au lieu de 3 communes, nous nous retrouvons dans une communauté de communes de 19 communes avec toutes les difficultés de proximité que nous craignions. La loi « NOTRe » votée récemment en 2ème lecture à l’Assemblée Nationale a été vue en Commission Mixte Paritaire le 9 juillet dernier. Elle a été quelque peu assouplie, mais reste une atteinte forte contre la liberté d’actions des communes :
– le seuil de population des nouvelles intercommunalités prévu à 20 000 habitants dans le projet de loi est ramené par la CMP à 15 000 habitants. Cela ne change rien pour nous, et cela veut dire que nous allons tôt ou tard devoir retravailler sur un regroupement avec une autre communauté de communes. C’est déjà très compliqué avec 19 communes, je n’ose pas imaginer avec 25, 30 ou 40 communes !!!
les transports scolaires sont en définitive transférés aux régions. C’était déjà compliqué au niveau départemental, maintenant il faudra s’adresser à Strasbourg pour régler nos problèmes de transports scolaires !!!
la CMP a écarté l’élection des délégués communautaires au suffrage universel direct en 2017. Qu’en sera t’il après ? Selon ce principe, il pourrait y avoir des conseillers communautaires non élus au niveau communal. Quelle pagaille !!!
La loi «ALUR » a transféré d’office la compétence urbanisme à la Communauté de communes lorsque celle-ci compte plus de 10 000 habitants. Nous ne sommes donc plus maîtres de l’évolution de l’urbanisme sur notre commune. !!! C’était déjà un peu le cas avec les contraintes du SCOT du Pays de Châlons. Demain ce sera encore pire !!!
Bref, tout est fait pour supprimer les échelons territoriaux de proximité. La voie semble tracée pour que les communes n’existent plus dans quelques années. C’est particulièrement inquiétant. C’est la raison pour laquelle nous avons adhéré à l’Association des Maires Ruraux pour les accompagner à défendre le milieu rural. C’est dans ce sens que vous avez reçu cette lettre ouverte et que nous avons couvert les panneaux d’entré de Courtisols sur la RD3 par un crêpe noir, symbole de notre opposition à voir les communes rurales mourir.
J’espère que ce message sera entendu et nous comptons sur votre soutien pour défendre nos communes« .
Malgré l’intensité de ses propos, le maire invita ensuite à le public présent à partager le verre de l’amitié et à participer aux différentes animations l’après-midi au Parc Massez.DSC00041DSC00031
Ainsi, dès 15h30, nombreux furent les enfants accompagnés de leurs parents qui profitèrent des jeux à l’ancienne, du chamboule-tout, des sulkys et des quads, sans oublier la structure gonflable qui fit la joie des plus petits.DSC00028
Autre animation proposée, un exercice organisé par les pompiers qui faisait appel à la rapidité des enfants à tirer une remorque avec tuyau, à passer dans un tunnel enfumé et à tenir la lance incendie pour atteindre avec l’eau l’objectif désigné. DSC00033Cette épreuve était récompensée par la remise d’une médaille que les enfants arborèrent ensuite avec fierté.
Puis vint l’heure du goûter offert par la commune et distribué par les pompiers et les enfants purent ainsi se régaler avant de laisser les parents profiter du bal d’après-midi et de se rendre, quelques heures plus tard, devant la MARPA DSC00049pour y prendre les lampions qui les menèrent derrière la fanfare jusqu’au parc Massez pour une retraite aux flambeaux et un feu d’artifice qui ravit petits et grands.
Le bal de nuit termina cette journée au service du souvenir et de la population.